Le vieux qui déjeunait seul – Léa Wiazemsky

IMG_0318

J’ai découvert ce livre totalement par hasard, en me promenant dans une libraire. C’est tout d’abord la couverture très parlante qui m’a attirée puis, à la lecture du résumé j’ai tout de suite eu envie de le lire. J’aime découvrir ainsi de nouveaux auteurs, ici ce fut une belle surprise et un agréable moment de lecture.

Résumé :

Clara est serveuse dans un restaurant parisien, chaque lundi, elle prend plaisir à observer un client, un vieil homme qui s’assoit toujours à la même table et commande le même menu. Henry, comme elle l’appelle, va de plus en plus l’intriguer.

Cette rencontre va troubler leurs deux solitudes en faisant émerger des sentiments profonds d’amitié. Chacun au contact de l’autre va livrer ses lourds secrets, l’un aidant l’autre à pardonner et à s’autoriser à vivre.

Mon avis :

Ce qui m’a tout de suite plu dans ce roman ce sont ses personnages, Clara tout d’abord, jeune femme en décalage avec les jeune gens de son âge, qui prend plus de plaisir à lire des classiques et à écouter du Charles Trenet qu’à sortir dans les bars ; puis ce vieil homme dont on sent rapidement qu’il a un passé riche en souffrance et qui pourtant cherche à mettre de la joie tout autour de lui. J’aime lire des romans avec des personnages assez âgés, ressentir le poids du temps sur leur histoire, découvrir peu à peu ce qu’ils ont vécu pour en arriver là où ils sont à présent. J’aime la sagesse qui ressort de ce personnage et la tendresse qu’il nous inspire rapidement et que l’on vit à travers les yeux de Clara.

C’est avant tout l’histoire d’une rencontre mais à celle-ci vont se mêler des faits historiques qui ont marqué l’histoire de chacun des personnages. C’est un sujet qui me touche particulièrement et que j’aime retrouver dans mes lectures, ici il est traité avec délicatesse, mêlant des drames familiaux à une belle rencontre. Il flotte dans ce roman un sentiment de légèreté alors que le thème de fond est d’une lourdeur absolue. On ressort de ce roman chamboulé, même si certains passages sont prévisibles, l’important n’est pas là. La force de l’auteur est d’avoir réussi à faire ressentir de la joie et de la fraîcheur en traitant d’un sujet difficile.

Il s’agit là du premier roman de Léa Wiazemsky et il m’a tout de suite donné envie de lire son deuxième Le bruit du silence, que j’ai dès à présent ajouté à ma liste de livre à lire ! J’ai trouvé son style simple et délicat, entre chaque chapitre on passe d’un personnage à un autre et on a envie de lire la suite.

Ma note : 18/20.

Publicités

Un commentaire sur “Le vieux qui déjeunait seul – Léa Wiazemsky

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s